Peut-on se passer d'herbicides en agriculture de conservation?

Agriculture de conservation sans herbicides

Peut-on se passer d'herbicides en agriculture de conservation?

Des simulations ont été réalisées avec le modèle de recherche FLORSYS pour évaluer la contribution du travail du sol à gérer les adventices, puis pour identifier des pistes pour réduire simultanément le travail du sol, l'intensité d'usage herbicides et l'infestation par les adventices. Mais le contrôle des adventices était impossible dans des systèmes sans aucun travail du sol ni herbicide.

L'agriculture de conservation (AC) permet aux agriculteurs de réduire les coûts et d'améliorer la santé des sols, mais elle tend à augmenter l'infestation par les adventices ("mauvaises herbes") et la perte de rendement associée, et/ou l'utilisation d'herbicides. Nous avons étudié dans quelle mesure le travail du sol réduit l'infestation par les adventices et la perte de rendement, et quels systèmes et espèces d'adventices sont les plus affectés par la suppression du travail du sol. Nous avons recueilli les pratiques agricoles de 395 systèmes de cultures arables, principalement en France, et les avons simulées sur 30 ans et avec 10 répétitions météorologiques, en utilisant FLORSYS. Ce modèle basé sur les processus simule quotidiennement des floraisons d'adventices multi-espèces et des couverts végétaux à partir des systèmes de culture et du pédoclimat au fil des années. Trois séries ont été simulées, (1) en utilisant les systèmes enregistrés, (2) en éliminant le travail du sol sans aucun autre changement, (3) en éliminant les herbicides sans aucun autre changement. Chaque série a été exécutée deux fois, une fois avec un pool régional d'adventices pour simuler la dynamique des adventices et leur impact sur la production agricole et la biodiversité, et une fois sans adventices pour prédire le rendement potentiel des cultures.

Parmi les systèmes enregistrés, l'indice de fréquence des traitements herbicides (HIFT), calculé en moyenne sur la rotation, a augmenté lorsque la fréquence du travail du sol a diminué. Aucun système sans travail du sol enregistré n'était exempt d'herbicides. Les cultures non travaillées présentant le plus faible HIFT (0,16) étaient des cultures inhabituelles, notamment des cultures de graminées en relais ou des cultures pluriannuelles. Les simulations des systèmes enregistrés n'ont montré aucune corrélation entre la fréquence du travail du sol et la biomasse des adventices ou la perte de rendement causée par celles-ci. Lorsque le travail du sol a été supprimé sans autre changement, la perte de rendement a presque doublé. Nous avons identifié (1) quelles espèces d'adventices et quels traits (ex., les annuelles de printemps) ont augmenté après la suppression du travail du sol et dans quels systèmes de culture, (2) quels systèmes enregistrés étaient robustes à la suppression du travail du sol en termes de perte de rendement (avec des cultures de couverture, des cultures d'été, etc.), (3) quels systèmes sans travail du sol (enregistrés ou obtenus après la suppression du travail du sol) ont limité la perte de rendement (ex., avec des herbicides fréquents et/ou efficaces), (4) quelles techniques de gestion étaient associées à une réduction du travail du sol, des herbicides et des pertes de rendement (rotations longues et diversifiées, cultures de couverture, etc.) Aucun système testé n'a atteint les trois objectifs simultanément. Les simulations ont indiqué que deux piliers de l'AC (rotations culturales diversifiées, cultures de couverture) étaient essentiels pour gérer les adventices tout en réduisant (ou en éliminant) à la fois le travail du sol et l'utilisation d'herbicides. D'autres systèmes de culture sans labour doivent être étudiés pour déterminer si des systèmes durables sans herbicide sont possibles.

Ces travaux ont fait l'objet d'un article scientifique et de deux présentations de congrès:

https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/fagro.2022.823069/full (open access)

Colbach N. & Cordeau S. (2022) Are no-till herbicide-free systems possible? A simulation study. In: Proceedings of XVII ESA Conference. Potsdam, Germany, 29 Aug-2 Sep 2022 (poster)

Date de modification : 25 avril 2023 | Date de création : 30 novembre 2022 | Rédaction : Nathalie Colbach